Le vocabulaire du design thinking

Début 2017, j’ai eu le plaisir de diriger le numéro de la revue I2D consacré au design thinking. Le billet qui suit est une version légèrement remaniée d’un texte que j’ai rédigé pour clarifier certains termes récurrents dans le dossier. C’est une démarche un peu scolaire mais qui me semble importante. En effet, certaines personnes peuvent être sceptiques face à un jargon nouveau qui devient subitement à la mode. Pourtant, il n’y a aucune entourloupe cachée derrière des mots obscurs au premier abord, comme « idéation », « itération », « prototypage »… C’est juste que des idées nouvelles nécessitent parfois des mots nouveaux ou inhabituels.

Le reste du dossier, qui contient une vingtaine de contributions de bibliothécaires, de designers ou d’experts UX, est accessible en ligne sur Cairn.
Lire la suite

Rencontre avec Matthieu Bonicel – L’innovation à la BnF

bnfL’entretien qui suit est un peu la suite de celui que j’avais réalisé avec Marie-Laure Habérard en 2015. Comme Marie-Laure, Matthieu Bonicel est chargé de l’innovation dans son établissement. L’échelle est complètement différente puisqu’il s’agit de la BnF. On retrouve néanmoins des constantes, comme l’idée que l’innovation n’est pas seulement numérique, ou l’enjeu d’une « culture de l’innovation. »

Je souhaitais rencontrer Matthieu pour qu’il me parle de son travail mais aussi du projet Venir à la BnF qui a permis à des étudiants en design d’investir la Bibliothèque pour imaginer des dispositifs centrés sur les usagers… Lire la suite

Inventer le mobilier des nouveaux espaces de coworking… et des futures bibliothèques ?

adelaideDu 29 novembre au 6 décembre, le Centre Pompidou accueillait l’exposition Transformations où étaient présentés 100 diplômes d’étudiants en architecture, design, graphisme et mode. Parmi les multiples propositions mises en avant, mon attention a été attirée par le travail de Dario Adelaïde, un étudiant en design qui s’est interrogé sur le mobilier des nouveaux espaces de travail comme les maker spaces, les centres de télétravail ou les ateliers de coworking. Si ce projet m’a interpellé c’est parce que l’une des voies possibles pour les bibliothèques est précisément… Lire la suite

Une exposition qui s’invite dans les rayonnages

Les expositions en bibliothèque – et en particulier celles qui portent sur la littérature ou sur l’objet-livre – posent deux types de problème : d’abord, le dispositif scénographique (vitrines, panneaux, cimaises…), les espaces de lecture et les rayonnages de collections sont des entités hétérogènes. Du coup, l’exposition est souvent coupée du reste de la bibliothèque, sans véritable interaction avec l’offre documentaire. D’autre part, des livres, des objets imprimés ou même des manuscrits, ce n’est pas très intéressant à voir exposé. Lire la suite