Une liste de projets centrés sur l’usager en bibliothèque

blocnoteDans le prolongement de mes précédents billets « retours d’expérience » consacrés au design thinking et au co-design en bibliothèque, je partage avec vous un outil de veille. Il s’agit d’une liste de projets « centrés sur l’usager » en bibliothèque. Les démarches que j’inclus sous cette étiquette sont variées mais unies par un solide air de famille : design thinking, design de service, design d’expérience, co-design, ethnographie appliquée.

2016-08-22 16_07_44-Bib design - Google Sheets

Cliquer sur l’image pour accéder à la liste sur Google Drive

Quelques précisions sur les partis-pris de cette liste

  • En ce qui concerne l’ethnographie, j’ai écarté les projets de recherche sans prolongements pratiques (comme cette enquête réalisée à Toulouse-le Mirail).
  • J’écarte également toutes les démarches participatives où les usagers sont simplement sollicités pour donner leur avis ou leur opinion (comme dans les ateliers citoyens organisés par la ville de Nantes). Je me concentre uniquement sur les approches basées sur les usages et les pratiques (comme le design ou le co-design…).
  • Je ne mentionne pas non plus les projets reposant sur des méthodes agiles trop éloignées du design thinking, qui reste mon cadre de référence (par exemple la V2 de Gallica réalisée avec la méthode Scrum en impliquant la communauté des gallicanautes).
  • J’ai également été très sélectif vis à vis des projets UX limités au design de sites web ou d’interfaces informatiques, ce qui correspond à un domaine un peu à part.
  • Par contre, je n’ai pas hésité à inclure des travaux réalisés dans un cadre scolaire,(collaboration avec des écoles d’art et de design, projets réalisés dans le cadre d’un DSAA).
  • Comme cette liste est essentiellement issue de lectures, de recherches sur Internet, et parfois de contacts directs avec certains collègues, elle est limitée à mon réseau professionnel et à ma sphère de compétence linguistique (l’anglais et le français), avec quelques incursions au delà avec l’aide de Google traduction.

Quelques remarques sur ce qui se dégage de cette liste

  • Il s’agit finalement de démarches qui ne sont pas si nouvelles que cela puisque la plus ancienne remonte à 2003. On observe cependant un vrai pic depuis 2012.
  • La Suède, le Danemark et la Finlande sont à l’avant-garde et leurs projets ont souvent une dimension participative bien plus marquée que chez les anglo-saxons. Ce n’est pas très étonnant étant donné que le design participatif est né dans les pays scandinaves dans les années 70. Les américains sont également très actifs, notamment sur la côte ouest des Etats-Unis où le design thinking est né.
  • Les bibliothèques universitaires ont tendance à utiliser ces outils pour faire de la recherche sur les publics, avec une dimension pratique parfois limitée ou secondaire. Les bibliothèques qui ne baignent pas dans un environnement académique ont une optique plus pratico-pratique.
  • Les bibliothécaires sont la plupart du temps accompagnés par des partenaires ou des consultants : agence de design, facilitateur, département innovation de l’université, etc.
  • Il y a vraiment très peu d’initiatives françaises et elles sont encore bien modestes… En fait, en dehors du projet de la 27e Région à Lezoux (qui commence à dater), il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent et j’ai vraiment dû viser large pour pouvoir inclure des projets français.

Je mets à jour cette liste régulièrement. Si vous avez connaissance d’autres projets susceptibles d’être ajoutés, n’hésitez pas à me les signaler.

4 réflexions au sujet de « Une liste de projets centrés sur l’usager en bibliothèque »

  1. Bonjour,

    En lisant ce nouveau billet j’ai pensé au concours lancé par la région Ile-de-France en 2015 : « Imaginez la bibliothèque universitaire de demain ! ».
    Le projet « mêle architecture, design et de nombreuses autres disciplines portant sur la conception d’un espace type d’une surface moyenne intégrant les usages numériques actuels et un certain nombre de services ou d’équipements mis à disposition des étudiants. L’espace imaginé devra prendre en compte l’évolution des pratiques de travail des étudiants dans leur rapport à l’information, aux outils de communication et dans leur rythme de vie. »

    Source : https://www.iledefrance.fr/biblio

    Les lauréats ont été les suivants :
    – Biblio’home, qui repose sur trois concepts (accessibilité, virtualité et mobilité) et allie les fonctionnalités du numérique (consultation à distance grâce à une application mobile, etc.) à des espaces accueillants et conviviaux. Sur place, une machine dénommée « Expresso book » permet d’imprimer un livre numérique.
    – BU+, organisé en trois espaces regroupant les besoins principaux des étudiants : étudier, échanger, expérimenter.
    – Mur-Mure(s), qui propose des zones adaptables ainsi qu’un « mur de savoir » pouvant accueillir les pratiques liées aux nouvelles technologies.

    L’équipe ayant remporté le premier prix (Biblio’home) verra son projet mis en œuvre dans une bibliothèque universitaire de la région.

    Source : http://bbf.enssib.fr/le-fil-du-bbf/imaginez-la-bibliotheque-universitaire-de-demain-resultats-22-09-2015

    En tout cas, merci pour ces articles stimulants et passionnants,

    Émilie

  2. Merci beaucoup pour l’info Emilie. Je n’avais pas vu passer ce concours, c’est très intéressant !

  3. Bonjour. Merci pour ce lien Aurélie. La démarche de la ville de Nantes est très intéressante mais, si je comprends bien, ces ateliers citoyens sont des lieux où les gens débattent et donnent leur avis sur les bibliothèques. Dans ma liste, je m’intéresse plutôt aux méthodes où l’on observe les pratiques des usagers (design thinking, recherche ethnographique, design UX) et à celles où les usager coproduisent eux-même des services (co-design). C’est très différent de leur demander leur avis. Je vais ajouter cette précision dans mon billet.

Laisser un commentaire